Espace Centres pour handicapés




Prestation de Compensation du Handicap – PCH

 

Qu’est-ce que la Prestation Compensatrice du Handicap (PCH) ?

La Prestation de Compensation du Handicap est une aide personnalisée versée par le Conseil Général et destinée à financer les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées. Ces besoins doivent être inscrits dans un plan personnalisé défini par l'équipe pluridisciplinaire de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH), sur la base du projet de vie exprimé par la personne. Il est possible de bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) à domicile, ou en établissement. Cette prestation couvre les aides humaines, les aides matérielles et les aides animalières.

Qui peut bénéficier de la Prestation Compensatrice du Handicap (PCH) ?

Toute personne handicapée peut bénéficier de la prestation de compensation à condition :
         -    De vivre en France à son domicile de manière stable et régulière, soit être hébergée en hôpital spécialisé ou bien en établissement social ou médico-social (y compris à l’étranger).

 

         -    Que son handicap génère de façon définitive ou pour une durée prévisible d'au moins 1 an une difficulté absolue pour réaliser au moins 1 activité essentielle ou bien une difficulté grave pour réaliser au moins 2 activités essentielles. Ces dernières se définissent en 4 domaines : la mobilité, la communication, l’entretien personnel et la capacité à se repérer dans l’environnement et à préserver ses intérêts.


         -     avoir moins de 60 ans.

Quel est le montant de la Prestation Compensatrice de Handicap (PCH)?

Les montants et tarifs des éléments de la prestation de compensation sont fixés par nature de dépense et dans la limite des frais supportés par la personne. Cependant, les taux maximaux de prise en charge sont de 100% ou de 80% de ces dépenses selon que les ressources de la personne handicapée sont inférieures ou dépassent un plafond de 24 920 €. Sont exclus du calcul de ce plafond, les ressources de la personne handicapée provenant de salaires professionnels, allocation vieillesse ou chômage, pension alimentaire et prestation compensatoire, bourse d’étudiant, prestations familiales, AAH, RSA, APL et minimum vieillesse.

Comment obtenir la Prestation Compensatrice du Handicap (PCH) ?

La demande est à adresser à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Elle charge une équipe pluridisciplinaire d'évaluer les besoins de compensation du handicap du demandeur. Cette évaluation se fait au cours d'un entretien avec le demandeur. L'équipe peut également se rendre sur son lieu de vie et demander des documents justificatifs. Elle émet un plan personnalisé de compensation transmis au demandeur, qui dispose d'un délai de 15 jours pour faire connaître ses observations.
La Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) a en charge la décision. Elle doit informer le demandeur au moins 2 semaines avant, de la date et du lieu de la séance au cours de laquelle la CDAPH va se prononcer sur sa requête. Il peut se faire assister ou représenter par la personne de son choix.

Quelles sont les aides couvertes par la PCH ?

Le aides prises en charge par la Prestation Compensatrice du Handicap (PCH) sont principalement au nombre de 6 :
         -    L'aide humaine peut être de différents ordres  et se caractérise soit par l’intervention d'une tierce personne pour les actes essentiels de l'existence ou une surveillance régulière, soit l'exercice d'une activité professionnelle ou d'une fonction élective pour la personne entraîne des frais supplémentaires du fait du handicap.


         -    L'aide technique est attribuée pour l'achat ou la location par la personne handicapée et pour son usage personnel, d'un instrument, un équipement ou un système technique adapté ou spécialement conçu pour compenser une limitation d'activité rencontrée par une personne du fait de son handicap.


         -    L’aide liée au logement concerne ses aménagements qui sont nécessaires pour permettre à la personne de circuler chez elle, d'utiliser les équipements indispensables à la vie courante, de se repérer et de communiquer, sans difficulté et en toute sécurité.


         -    L’aide lié à l’aménagement du véhicule utilisé habituellement par la personne handicapée, en qualité de conducteur ou de passager.


         -    L’aide  affectée aux charges spécifiques  comme l'achat de nutriments pour améliorer la qualité d'un régime alimentaire particulier, ou d'un forfait annuel pour les frais d'entretien courant d'une audioprothèse ou d'un fauteuil roulant. La prise en charge se fait à hauteur de 75% des coûts dans la limite de 100 €  par mois.


         -    L’aide animalière concerne l'acquisition et l'entretien d'un animal concourant au maintien ou à l'amélioration de l'autonomie de la personne handicapée dans la vie quotidienne. Elles prennent en charge en particulier, les frais relatifs aux chiens guides d'aveugle et aux chiens d'assistance.