Actualité

2ème étape du déconfinement, les mesures d’assouplissement en vigueur à partir du 2 juin 2020.

Posté il y a 1 an

Le Premier Ministre Edouard PHILIPPE a annoncé le jeudi 28 mai, les principales mesures de la phase II du déconfinement qui correspond à la réouverture progressive de la presque totalité des lieux publics. Pour tenir compte de la forte baisse d’intensité de l’épidémie de Covid-19 constatée durant les 3 dernières semaines, Il a annoncé des mesures s’appliquant à compter du 2 juin qui assouplissent considérablement les conditions du confinement.

Une majorité de régions en zone verte

A l’exception de l’Ile de France qui reste classée en zone « orange », toutes les régions françaises passent au « vert ». La lutte contre l’épidémie de Covid-19 se concentre donc sur les gestes barrières, la distanciation sociale, des protocoles sanitaires spécifiques à certains types de lieu et le port du masque dans les endroits où la promiscuité ne peut être évitée, comme dans les transports en commun. Voici la synthèse des principales mesures applicables à compter du 2 juin 2020.

Déplacements 

Ils sont autorisés sans limite de distance sur toute la France à compter du 2 juin et à compter du 15 juin en Europe. Au-delà de l’Europe, la question reste en suspens et la décision sera prise collégialement au niveau Européen.

Transports publics

  1. Métros, bus, tramways proposent encore un trafic réduit, avec toujours l’obligation du masque et de n’occuper qu’une place sur deux, sous peine d’une amende de 135 €. Une dérogation de l’employeur est toujours requise jusqu’ au 22 juin pour leur usage en Ile de France pendant les heures de pointe.

  2. Taxis et VTC sont autorisés mais toujours avec le port du masque s’il n’y a pas de séparation en plexiglas avec le chauffeur.

  3. Train : le port du masque est toujours obligatoire et il est dorénavant inutile de laisser une place vacante sur deux. Il n’y a plus aucune limite de distance et la SNCF prévoit le rétablissement de 100% de son offre d’ici le 15 juin.

Vie courante, culturelle et sociale

  1. Musées et monuments : ils seront libres d’accès à compter du 2 juin. Le port du masque reste obligatoire.

  2. Théâtres, salles de spectacle et cinémas : pour les 2 premiers, réouverture le 2 juin (sauf en Ile de France, le 22 juin) avec des règles sanitaires strictes de distanciation (nombre de sièges, port du masque obligatoire, sens de circulation,…). Pour les cinémas, la réouverture n’est prévue que le 22 juin sur tout le territoire.

  3. Parcs et jardins : réouverture sur tout le territoire à compter du 30 mai, alors qu’ils n’étaient accessibles antérieurement que dans les départements « verts ».

  4. Bars et restaurants : réouverture le 2 juin. Ils sont autorisés à réouvrir dans le respect de la distanciation physique : groupe de dix au maximum, distance minimale de 1 m entre chaque table, interdiction de consommer debout à l'intérieur, port du masque obligatoire pour le personnel ainsi que pour les clients quand ils se déplacent dans l'établissement. En Ile de France, seules les terrasses pourront réouvrir sans que l’on sache quand prendra fin ce régime dérogatoire.

  5. Rassemblement de personnes : ils sont autorisés depuis le 11 mai, mais limités à dix personnes, au moins jusqu'au 21 juin.

  6. Festivals et salons : toutes les manifestations rassemblant plus de 5 000 personnes restent interdites jusqu'à nouvel ordre.

  7. Visites en EHPAD : elles sont possibles depuis le 20 avril et selon un protocole sanitaire très strict (voir Actualité).

Vie civile et religieuse

  1. Enterrements et cimetières : le nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies funéraires continuera a priori à être limité à vingt. Les cimetières ont réouvert à partir du 11 mai.

  2. Mariages : « On va pouvoir enfin recommencer à célébrer les mariages », a annoncé Edouard Philippe le 28 mai, alors que les cérémonies civiles étaient jusqu'à présent interdites, sauf exception. Le Premier Ministre n'a toutefois pas précisé les modalités pratiques.

  3. Cérémonies religieuses : toutes les cérémonies religieuses avaient été interdites durant le confinement. Elles sont autorisées de nouveau depuis le 23 mai, à la suite d'une décision du Conseil d'Etat.

Tourisme et loisirs

Campings et hébergements collectifs : leur réouverture se fera progressivement, dès le 2 juin en zone « verte » et le 22 juin pour l’Ile de France.

  1. Hôtels : bien que leur fermeture n’ait jamais été obligatoire, ils étaient fermés faute de clients. Ils vont ouvrir de nouveau avec des conditions sanitaires renforcées.

  2. Parcs de loisir et de plein air : ils réouvriront le 2 juin en zone « verte » avec une jauge maximale de 5000 personnes. Leur réouverture n’est prévue que le 22 juin en Ile de France.

  3. Plages, lacs et bases nautiques : réouverture à compter du 2 juin sur tout le territoire.

  4. Colonies de vacances : elles pourront réouvrir à compter du 22 juin sur tout le territoire.

  5. Discothèques et salles de jeux : ils resteront fermés au moins jusqu’au 21 juin.

  6. Commerces et marchés : leur ouverture est autorisée depuis le 11 mai. Seuls les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 restent fermés, sans date de réouverture précisée.

Activité physique

  1. Depuis le 11 mai, l'activité sportive individuelle (vélo, course à pied, etc.) est à nouveau possible en extérieur, en respectant les règles de distanciation physique.

  2. Les salles de sport, gymnases et piscines réouvriront le 2 juin partout, sauf dans les régions orange (Ile-de-France, Guyane, Mayotte), où l'échéance est repoussée au 22 juin.
  3. Les entraînements pour les sportifs professionnels pourront reprendre le 2 juin.

  4. Les sports collectifs ou de contact resteront interdits au moins jusqu'au 22 juin.
  5. Les manifestations sportives resteront interdites au moins jusqu'au 22 juin. Pour la suite, la décision sera évaluée en fonction de la situation sanitaire.

Travail

  1. Télétravail et horaires aménagés : le Premier Ministre a répété le 28 mai que le télétravail devait continuer à être privilégié autant que possible. Lorsqu'il n'est pas possible, les horaires décalés sont encouragés, en particulier dans la région Ile-de-France. Le port du masque est obligatoire lorsque la distanciation n'est pas garantie.
  2. Chômage partiel : pour encourager le retour au travail, l'Etat va réduire à compter du 1er juin sa prise en charge des coûts du chômage partiel de 100 % à 85 %. Cela signifie que les entreprises devront financer les 15 % restants, sauf dans certains secteurs encore pénalisés par des mesures de restriction. Pour les salariés, l'indemnité restera la même (70 % du salaire brut, soit environ 84 % du salaire net).

Le chômage partiel pourra continuer à bénéficier aux parents dont les enfants ne pourraient pas être scolarisés (sur attestation) et aux personnes vulnérables qui ne peuvent pas télétravailler.

Education :

  1. Crèches : elles ont pu réouvrir à partir du 11 mai, mais en accueillant des groupes de dix enfants maximum. Les masques sont obligatoires pour les encadrants, et non pour les enfants.

  2. Ecoles primaires : les écoles ont réouvert leurs portes la semaine du 11 mai, mais le retour en classe s'est fait sur la base du volontariat des parents, et avec des groupes limités à 15 élèves, voire moins en maternelle. Selon le ministre de l'éducation, 82,5 % des écoles ont ouvert depuis le 11 mai en métropole. A partir du 2 juin, toutes les écoles doivent assurer un « accueil systématique » des élèves, au moins une partie de la semaine.

  3. Collèges : à partir du 2 juin, ils seront ouverts sur tout le territoire – ils l'étaient déjà dans les zones vertes, pour les classes de 6e et 5e. Lors de cette 2ème phase de déconfinement, l'ensemble des classes ouvriront en zone verte. En zone orange (Ile-de-France, Guyane, Mayotte), ouvriront en priorité les classes de 6e et 5e et les classes de 4e et 3e, « si les conditions sont réunies ».

  4. Lycées, prépas et BTS : en zone verte, tous les lycées généraux, technologiques et professionnels seront réouverts à partir du 2 juin et devront accueillir « tous les élèves sur au moins un niveau » (seconde, première ou terminale). Chaque élève devra pouvoir bénéficier d'un entretien pédagogique individuel avant la fin d'année, pour faire le point sur son orientation.

En Ile-de-France, la priorité sera donnée aux lycées professionnels « pour assurer les certifications ». Les lycées généraux et technologiques réouvriront seulement pour les entretiens pédagogiques individuels. Rappelons que tous les établissements d’enseignement supérieur sont définitivement fermés pour cette année scolaire, les cours pouvant se dérouler à distance.

L’oral du BAC Français est annulé.

La rentrée scolaire est prévue pour le 1er septembre

Pour voir la conférence de presse du 1er Ministre, Mr Edouard PHILIPPE, du 28 mai 2020, cliquez sur le lien,

Liste d'actualités