Actualité

EHPAD : aides financières de l’Etat et assouplissement du confinement

Posté il y a 10 mois

EHPAD : Aides financières de l’Etat et assouplissement du confinement

Pour aider les EHPAD qui ont été durement mis à l’épreuve durant le pic de l’épidémie de Covid-19 et afin de leur permettre d’assouplir les règles qui prévalaient pendant le confinement, le Ministère de la Santé et de la Solidarité a mis en place récemment un certain nombre de mesures en leur faveur.

Déblocage d’une aide de 1,2 milliards d’euros 

Cette enveloppe budgétaire supplémentaire sur le budget 2020 des EHPAD est affectée, en premier lieu et à hauteur de 506 millions d’euros, au versement des primes destinées aux 384 000 personnels des EHPAD, en reconnaissance de tous les efforts fournis pendant la phase critique de l’épidémie. Elle correspond à une somme, « défiscalisée et désocialisée », de 1 500 euros par salarié dans les 40 départements le plus touchés, et de 1 000 euros ailleurs.

Le reste de cette dotation budgétaire supplémentaire, soit un montant de 511 millions d’euros servira à compenser l’impact économique de la crise sanitaire pour les établissements. Une part de cette somme, soit 231 millions d’euros, correspond aux achats de fournitures comme les masques, blouses, liquide hydro-alcoolique, etc. L’autre part, soit 280 millions d’euros, dédommagera les établissements pour les baisses de chiffre d’affaires générées par la crise (suspension des admissions et décès de 14 000 résidents touchés par le coronavirus).

Assouplissement des conditions du confinement pour les EHPAD

Alors que toute nouvelle admission en EHPAD était jusque-là interdite, elles sont de nouveau possibles, seulement pour certains cas précis : quand l’urgence de l’état de santé de la personne le nécessite, en sortie d’hospitalisation, en cas de reprise du travail de l’aidant ou dégradation importante de la personne sans possibilité d’accompagnement au domicile de substitution.

Par ailleurs, la réouverture des accueils de jour est autorisée, mais uniquement dans les départements « verts » et s’il s’agit d’établissements autonomes.

Enfin, en fonction de la zone épidémique et de la situation de l’établissement, les visites médicales et paramédicales effectuées par des professionnels extérieurs seront de nouveau possibles. De même, les activités collectives et les animations, ou les repas en tout petit groupe seront de nouveau autorisés.

Pour tout complément d’information, cliquez ici.

Liste d'actualités