Actualité

Personnels soignants : 8,1 milliards d’euros pour revaloriser les salaires

Posté il y a 9 mois

Démarrées lors du « Ségur de la Santé » le 25 mai 2020, par le Ministre de la Santé Olivier VERAN avec les syndicats représentatifs des personnels soignants, les discussions ont abouti à un accord sur une augmentation des salaires de ces professions le 13 juillet 2020.

En quoi consiste exactement le plan de revalorisation des salaires ?

Le plan qui vient d’être adopté correspond à une revalorisation des salaires de 8,1 milliards d’euros pour les 1,8 million de professionnels des hôpitaux et des EHPAD publics, médecins, internes, infirmiers, aides-soignants,…. et personnels administratifs.

Concrètement cela représente, pour ces catégories en dehors des médecins, une augmentation minimum de 183 euros net par salarié et par mois, dont 90 euros net dès le 1er septembre 2020, et le reste, soit 93 euros net à partir du 1er mars 2021. Les professionnels du secteur privé (lucratif ou non) bénéficieront eux d’une augmentation de 160 euros net par mois. Une revalorisation indiciaire, réservée aux seuls personnels soignants, ajoutera une majoration supplémentaire de 35 euros net par mois.

Augmentation des recrutements

Un volet complémentaire de l’accord prévoit également le recrutement de 15 000 professionnels dans les hôpitaux, dont la moitié correspondant à des créations de postes.

Cet effort « historique » qui avait été annoncé par le Président Emmanuel Macron dès la fin mars, vise à récompenser les efforts exceptionnels et le courage des personnels soignants durant la crise sanitaire du Covid-19 et à rattraper la stagnation de leur salaire, constatée depuis plus de 10 ans.

Des mesures permettant de renforcer l'intérêt pour les métiers de la santé

Cette revalorisation est également importante afin de redonner de l’attractivité à ces métiers pour lesquels les établissements de santé et médico-sociaux ont du mal à recruter, du fait du manque de professionnels.

Pour les médecins hospitaliers, trois de leurs syndicats ont approuvé un accord prévoyant une revalorisation globale de 450 millions d’euros de leur salaire, l’indemnité de service public exclusif passant de 493 euros aujourd’hui pour les jeunes praticiens, et de 704 euros pour ceux possédant une expérience de plus de 15 ans, à 1 110 euros brut par mois.

Pour les internes, une enveloppe de 124 millions d’euros visera à revaloriser salaire et prime de garde, permettant une rémunération « au moins à hauteur du smic horaire brut ».

Les derniers volets du « Ségur de la Santé » devraient être conclus d’ici le 20 juillet. Ils concernent une réforme de la tarification à l’activité (T2A) des établissements de santé, une refonte de la « gouvernance » des hôpitaux et un plan visant à améliorer la coordination entre médecine de ville, hôpital et EHPAD.

Liste d'actualités