EHPAD / Maisons de retraite

Impact de la canicule sur notre santé : attention danger !

Posté il y a 2 moisTemps de lecture : 3 minutes

Impact de la canicule sur notre santé : attention danger !

Selon l’Insee, la France a enregistré 426 671 décès entre le 1er janvier et le 22 août 2022, soit 7,9 % de plus qu’en 2019 (+ 31 097 décès). Une augmentation liée pour partie aux épisodes caniculaires.

Les statistiques publiées par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) le 2 septembre 2022 font apparaître une « forte hausse du nombre de décès moyen par jour » (1 750) en juillet 2022 qui « s’explique vraisemblablement par la vague de chaleur » du milieu de mois. 

Cette année, pas moins de trois épisodes de canicule ont perturbé notre été : le premier du 15 au 22 juin ; le deuxième du 12 au 25 juillet et le troisième du 31 juillet à la mi-août. Et les experts de relever : « En juin 2022, les décès sont supérieurs de 4 % aux décès survenus en juin 2019 (1). En juillet, les décès toutes causes confondues atteignent un pic très net le 19 juillet (…) et les décès totaux du mois de juillet 2022 sont supérieurs de 13 % à ceux de juillet 2019 ». Car au-delà de la déshydratation et des malaises, les fortes chaleurs s’accompagnent de risques sanitaires majeurs, pouvant aller jusqu’au décès, pour les publics les plus fragiles. L’Insee rappelle par exemple que les décès des personnes âgées de 75 ans et plus lors des deux épisodes caniculaires de l’été 2019 ont été supérieurs d’environ 1 300 à ceux observés en moyenne au cours des mêmes périodes en 2017 et 2018. Nous sommes certes loin des 15 300 décès supplémentaires liés à la canicule de 2003 mais pour combien de temps encore ?

Une urgence de santé publique

Dans une précédente étude, parue le 30 août 2022, des experts de l’Insee et de Météo France relèvent que « 14 % des habitants résident dans des territoires où il y aura plus de 20 journées anormalement chaudes en été. Ces fortes chaleurs fragilisent la santé des personnes les plus vulnérables, notamment les plus âgées ». Or à ce jour, 880 000 personnes de 75 ans ou plus vivent dans les territoires les plus exposés en journée. Tout comme 400 000 enfants de moins de 6 ans qui, « peu autonomes pour s’hydrater », devront être particulièrement surveillés. Enfin, « les territoires les plus exposés aux chaleurs anormales abritent également près de 1,2 million de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, habitant parfois dans des logements mal isolés ». Les effets de la canicule, nouvelle urgence de santé publique ? Les décideurs ont les chiffres en main…

 

1 - L’Insee fait le choix de privilégier la comparaison avec l’année 2019, année sans épidémie Covid-19.

Hélène Delmotte

Notre experte

Hélène Delmotte
  • Logo Linkedin

Journaliste spécialisée dans les champs de la santé, du social et du médico-social depuis 20 ans, auteure de plusieurs ouvrages, j'anime aussi régulièrement des tables rondes et des débats pour des institutions, des entreprises, des associations de patients et d'usagers.

Dernières actualités EHPAD / Maisons de retraite

Dénutrition, attention danger !

Dénutrition, attention danger !

il y a 15 jours

Deux millions de personnes sont concernées en France par la dénutrition, une maladi... [...]

Un rôle renforcé pour les Conseils de la vie sociale en 2023

Un rôle renforcé pour les Conseils...

il y a 27 jours

Un dé... [...]

Journée mondiale Alzheimer

Journée mondiale Alzheimer

il y a 2 mois

Il reste tant à faire…

La Journée mondiale Alzheimer, organis&eacu... [...]