EHPAD / Maisons de retraite

Les Etats généraux de la maltraitance débuteront mi-mars

Posté il y a 27 joursTemps de lecture : 2 minutes

Les Etats généraux de la maltraitance débuteront mi-mars

Le Gouvernement lancera des Etats généraux de la maltraitance, dont peuvent être victimes les personnes âgées et handicapées, le 16 mars prochain.

Publiés en janvier dernier, les résultats d’un sondage du Credoc font apparaître que sept Français sur dix sont inquiets des risques de maltraitance pour eux-mêmes ou leurs proches et six Français sur dix estiment qu’on ne parle pas assez de ces situations s’agissant des personnes âgées ou en situation de handicap.

En réponse à ce constat, le gouvernement réunira dans les prochains jours des représentants de la société civile, des associations, des professionnels et des personnes concernées pour coconstruire une politique dédiée.

Après une phase de concertation, des groupes de travail, pilotés par le ministère des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, travailleront sur différentes thématiques. Le premier, placé sous l’égide du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation associera des représentants des forces de l’ordre, de la justice, de l’Association des maires de France ou encore d’associations dans les champs du grand âge et du handicap. Un deuxième groupe, piloté par l’Ordre des pharmaciens, travaillera plus spécifiquement sur le repérage précoce des maltraitances à domicile.

Ces états généraux donneront lieu à la publication d’un rapport au mois de juillet. 

Quatre saisines ministérielles concernant la maltraitance

Le ministre Jean-Christophe Combe, qui a fait de la lutte contre la maltraitance des personnes vulnérables un axe majeur de sa politique, a déjà engagé quatre missions. Il a saisi l’Inspection générale des affaires sociales sur les circuits d’alerte (le rapport est attendu en mai), la Conférence nationale de santé, le Haut-Conseil de santé publique et enfin, la Haute Autorité de Santé, qui proposera de nouveaux outils pour mieux évaluer les risques et mieux combattre les maltraitances en établissement, avant la fin de l’année.

Hélène Delmotte

Notre experte

Hélène Delmotte
  • Logo Linkedin

Journaliste spécialisée dans les champs de la santé, du social et du médico-social depuis 20 ans, auteure de plusieurs ouvrages, j'anime aussi régulièrement des tables rondes et des débats pour des institutions, des entreprises, des associations de patients et d'usagers.

Dernières actualités EHPAD / Maisons de retraite

Question à Thierry Calvat, sociologue, fondateur du Cercle Vulnérabilités et Société, Président de Juris Santé

Question à Thierry Calvat, sociologue,...

il y a 1 mois

Que retenir de l’évolution des Ehpad depuis un an ?

La sociét&... [...]

Les Ehpad appelés à anticiper et à préparer les crises

Les Ehpad appelés à anticiper et...

il y a 2 mois

Une instruction in... [...]

Ehpad : cinq indicateurs obligatoires dès 2023

Ehpad : cinq indicateurs obligatoires...

il y a 3 mois

A partir du 1er janvier 2023, les Ehpad devront transmettre à la Caisse nationale de solid... [...]