EHPAD / Maisons de retraite

Quelles sont les alternatives aux EHPAD/Maisons de retraite ?

Quelles sont les alternatives aux EHPAD/Maisons de retraite ?

Quelles sont les alternatives à la maison de retraite ou à l’EHPAD ?

L’accueil familial, temporaire ou définitif, représente une alternative, encore peu connue, à la maison de retraite. Il est mis en place par des accueillants dits familiaux qui doivent présenter un agrément du Conseil départemental, lequel doit être renouvelé tous les cinq ans. Cet agrément permet de garantir à la personne âgée un accueil dans un logement décent et accessible, aux côtés d’accueillants familiaux disponibles et formés, qui ne peuvent généralement pas accompagner plus de trois personnes âgées en même temps.

La personne âgée accueillie peut être seule ou accompagnée par son conjoint. L’avantage de cette formule est de bénéficier d’un environnement familial.

Cet accueil, qui comprend l’hébergement, la restauration et l’entretien du linge, est rémunéré.

L’hébergement comprend une chambre (9 m2 minimum pour une personne seule ou 16m2 pour un couple), des équipements adaptés en cas de perte d'autonomie, une salle d'eau, des toilettes et un équipement permettant de demander de l’aide en cas d’urgence. La personne accueillie possède un libre accès aux autres pièces de la maison et elle bénéficie également d’une aide en cas de besoin, pour la toilette, le lever ou le coucher par exemple.

Pour bénéficier de ce dispositif, il est conseillé de se renseigner auprès du Conseil départemental.

Concrètement, un contrat d’accueil sera signé entre les parties – précisant la nature de l’accueil, les obligations de chacun et la rémunération négociée - et adressé au Conseil départemental. Comme pour la maison de retraite, les personnes accueillies peuvent demander l’allocation personnalisée d’autonomie (à domicile), des aides au logement ou l’aide sociale à l’hébergement.

L’avis de l’expert : l’habitat inclusif, c’est quoi ?

Ce terme désigne une forme d’habitat entre le domicile et l’établissement. Il s’agit le plus souvent de domiciles partagés qui regroupent espaces de vie individuels et espaces de vie collectifs. Le projet consiste à accueillir entre 6 et 8 personnes en colocation et à mutualiser par exemple les auxiliaires de vie (qui disposeront d’un logement sur place).

Selon mon profil et mon niveau d’autonomie quelle est la solution la mieux adaptée entre EHPAD et Aide à Domicile ?

C’est à la personne âgée et à elle seule de trancher cette question dès lors qu’elle dispose de tous les éléments d’information pour exercer son choix. Pour une personne en perte d’autonomie, l’établissement peut représenter un cadre sécurisé et de nature à favoriser le lien social. Même si le résident n’a plus la capacité de sortir, il peut apprécier les animations collectives et la fréquentation de personnes de son âge.

Le maintien à domicile a lui aussi ses avantages - il offre également et pour des raisons différentes, d’ordre affectif, un environnement sécurisé. Et de nombreuses structures ont été mises en place pour faciliter le quotidien des seniors : services d’aide et de soins à domicile, portage de repas, présence bénévole…. La domotique joue également un rôle majeur : les systèmes d’alarme - comme les médaillons d’alerte - mais aussi différents capteurs - qui pourront à titre d’exemple indiquer si la porte du réfrigérateur est régulièrement ouverte - permettront d’alerter les proches ou les services de secours en cas de problème.

Les conseils de l’expert : les points à considérer pour prendre la bonne décision

Deux questions importantes doivent aussi être prises en considération : la disponibilité et la proximité des proches aidants - les enfants sont-ils disponibles ou ont-ils des contraintes professionnelles et familiales fortes ? - et l’état du logement - offre-t-il toutes les garanties de sécurité ?

Pour connaître et contacter les entreprises ou les associations de soins et d’aides à domicile pouvant intervenir dans votre commune, cliquez ici

Qu’est-ce qu’un EHPAD hors les murs ?

La notion d'"EHPAD hors les murs" est de plus en plus souvent évoquée. Comme son nom l’indique, le dispositif associe la sécurité de l’EHPAD au maintien à domicile classique. Il peut par exemple prendre la forme de plateformes de services proches de ceux proposés en EHPAD et incluant une surveillance constante de la personne âgée vivant à domicile. Les porteurs de projets sont souvent des EHPAD – d’où cette appellation. Les nouvelles technologiques – dont le numérique – jouent un rôle majeur, notamment en matière d’accompagnement à distance, de suivi et de prise en charge des situations d'urgence (une chute par exemple immédiatement détectée par un équipement domotique et communiquée à des équipes de soins) ou encore un partage d’informations entre différents professionnels de santé et médico-sociaux intervenant à domicile.

Quelles évolutions pour les EHPAD après la crise sanitaire ?

Durant la crise sanitaire, les EHPAD ont fait l’objet de nombreuses critiques : la suppression des visites ou encore le manque d’accompagnement en fin de vie ont été vivement ressentis. Si ces décisions sont intervenues pour protéger les résidents dans un contexte exceptionnel, elles ont suscité nombre de réactions, y compris de la part de la Défenseure des Droits. Le décompte, chaque jour, de personnes décédées de la Covid-19 dans les EHPAD était aussi très anxiogène alors même que nombre de personnes âgées décédaient, seules, chez elles. Suite à cette crise pandémique, certains responsables d’établissement n’hésitent pas à évoquer une “re-sanitarisation” des EHPAD, autrement dit un environnement plus médicalisé qui aurait par exemple pour avantage d’éviter des transferts dans les services d’urgence des hôpitaux. Pour d’autres responsables de maisons de retraite, cette option reste difficilement envisageable dans la mesure où ces établissements sont et doivent rester des lieux de vie. Ce débat, exacerbé par la Covid-19, n’est pas récent et de nombreux rapports se sont succédé pour décrire l’EHPAD de demain. Parmi les principales attentes figurent des espaces privatifs plus grands ou encore la mise à disposition de technologies numériques.

Hélène Delmotte

Notre experte

Hélène Delmotte
  • Logo Linkedin

Journaliste spécialisée dans les champs de la santé, du social et du médico-social depuis 20 ans, auteure de plusieurs ouvrages, j'anime aussi régulièrement des tables rondes et des débats pour des institutions, des entreprises, des associations de patients et d'usagers.

Dernières actualités EHPAD / Maisons de retraite

Journée mondiale Alzheimer

Journée mondiale Alzheimer

il y a 16 jours

Il reste tant à faire…

La Journée mondiale Alzheimer, organis&eacu... [...]

Observatoire du grand âge, tous contributeurs !

Observatoire du grand âge, tous...

il y a 16 jours

Invité des Assises Nationales des Ehpad, Laurent Garcia a présenté les trava... [...]

Des contrôles renforcés dans les Ehpad

Des contrôles renforcés dans les...

il y a 16 jours

Florence Allot, adjointe au Directeur général de la cohésion sociale (DGCS),... [...]