Soins et aide à domicile

Quelles sont les spécificités des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) ?

Quelles sont les spécificités des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) ?

Quelles sont les prestations assurées par les SSIAD ?

Les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) interviennent au domicile des personnes âgées, en situation de handicap, atteintes de maladies, soit chroniques, soit nécessitant des soins particuliers. Leur intervention permet d’éviter certaines hospitalisations, de faciliter le retour à domicile après un séjour à l’hôpital et de retarder l’admission en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Au sein de ces services, un infirmier coordonnateur s’assure de la qualité de l’organisation des soins et de la bonne transmission des informations entre les professionnels.

La réalisation de soins à domicile – de base ou techniques - nécessite une prescription médicale.

Les soins de base ou de nursing désignent la toilette, les soins d’hygiène et de confort. Ils nécessitent une véritable technicité afin d’éviter, par exemple, l’apparition d’escarres.

Les soins techniques, qui correspondent à des « actes médicaux infirmiers », sont de natures très diverses : injection intraveineuse ou sous-cutanée, pose de sonde gastrique ou de perfusion, pansements ….

Parmi les missions des SSIAD, figure également l’éducation thérapeutique des patients, dont l’objectif, défini à l’article L.1161-1 du code de la Santé publique, est « de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie ». Les SSIAD peuvent aussi proposer des actions d’éducation à la santé pour la personne soignée et son entourage, ainsi que des actions de formation spécifiques pour les intervenants à domicile non soignants.

Les SSIAD sont en outre de plus en plus nombreux à proposer l’intervention d’une équipe spécialisée Alzheimer (ESA), composée de professionnels spécialisés – comme des assistants de soins en gérontologie ou des psychomotriciens – afin de stimuler la personne malade.

Les interventions des Ssiad sont prises en charge directement et intégralement par l'Assurance maladie.

C’est à suivre :  quelles sont les évolutions prochaines des Services à Domicile ?

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 prévoit la refonte du financement des services à domicile et la création d’ici 2025 d’un “service autonomie” afin de mieux répondre aux besoins d’aide, d’accompagnement et de soins des personnes âgées en perte d’autonomie. Les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) et les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) seraient ainsi regroupés au sein d’un service unique afin de renforcer l’accessibilité aux services et la coordination des professionnels.

Un financement minimal serait par ailleurs imposé pour les interventions à domicile avec un tarif plancher de 22 euros par heure pour les SAAD prestataires dispensant des prestations dans le cadre des plans d’aide de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie et de la prestation de compensation du handicap. Le texte prévoit également d’ici 2023 la fixation des tarifs des SSIAD en fonction de la perte d’autonomie et du besoin de soins des personnes.

Quelles sont les missions des professionnels soignants à domicile ?

Outre les professionnels libéraux qui interviennent à domicile – médecin généraliste, infirmier, kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue…. -, il est également possible de faire appel à des services ad hoc afin de permettre à une personne ayant besoin de soins de continuer à vivre chez elle.

 

Les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD)

Les professionnels des SSIAD assurent des soins infirmiers sur prescription médicale. Il peut par exemple s’agir de pansements, d’injections mais aussi de préparation de piluliers. Le coût de leurs prestations est pris en charge par l’Assurance maladie.

 

L’Hospitalisation à Domicile (HAD)

L’Hospitalisation à Domicile permet de bénéficier de soins dont la nature et la technicité nécessitent qu’ils soient assurés par des équipes hospitalières. L’HAD est donc assurée par une équipe pluridisciplinaire (médecins, infirmiers, rééducateurs, psychologues, diététiciens…). Ce type d’hospitalisation est décidé par un médecin hospitalier ou le médecin traitant. Les établissements proposant cette prise en charge peuvent être publics ou privés, à but lucratif ou non, rattachés à un établissement de santé, hospitalier, associatif ou mutualiste. Chaque service d’HAD doit être certifié par la Haute Autorité de Santé (HAS) dans les mêmes conditions que les hôpitaux. Leur champ d’action est très large : pansements complexes, soins palliatifs, assistance respiratoire, traitements du cancer, rééducation neurologique… La livraison de matériel et de dispositifs médicaux – et parfois des médicaments - relève également de la responsabilité de l’établissement d’HAD.
A noter que le protocole de soins fait l’objet d’échanges avec le patient et sa famille, s’agissant notamment des horaires, afin que les conditions des interventions soient optimales. Par ailleurs, les établissements d’HAD doivent mettre en place une permanence téléphonique 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Les frais liés à l’HAD sont facturés à l’Assurance maladie, les tarifs étant fixés chaque année par le ministre chargé de la Santé.

 

Les Centres Médico-Psychologiques (CMP)

Le Centre Médico-Psychologique (CMP), au sein duquel travaille une équipe pluridisciplinaire composée de psychiatres, psychologues, infirmiers, assistants sociaux…, propose des consultations, y compris à domicile, à toute personne en souffrance psychique et l’oriente si besoin vers des structures adaptées (hôpital de jour, unité́ d'hospitalisation psychiatrique...). Il existe des CMP pour adultes, des CMP pour enfants et adolescents ainsi que des CMP pour personnes âgées.

 

Les Prestataires de Santé à Domicile (PSAD)

Les Prestataires de Santé à Domicile (PSAD)) emploient de nombreux professionnels de santé qui interviennent, également sur prescription médicale, au domicile des patients atteints de pathologies chroniques ou sévères. Nombre de pathologies nécessitent en effet un appareillage spécifique, qui est installé par les professionnels du prestataire de santé à domicile : déambulateurs, fauteuils roulants, lits médicalisés, chaises de douche ou de bain…

Quelle est la différence entre les SSIAD et un SAD ?

Les professionnels des Services d’Aide à Domicile (SAD) apportent une aide pour l’entretien de la maison, le repassage, les courses… et ils peuvent également réaliser des soins d’hygiène, la toilette par exemple. Les professionnels des Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) dispensent quant à eux des soins infirmiers, sur prescription médicale, pris en charge par l’Assurance maladie.

Quelle est la différence entre les SSIAD et un SPASAD ?

Comme son nom l’indique, le Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) peut assurer à la fois les missions des services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) et celles du Service d’Aide à Domicile (SAD). La création des SPASAD a représenté une réelle avancée pour les personnes ayant besoin des deux services et qui disposent désormais d’un interlocuteur unique.

Pour bénéficier de l’intervention d’un SPASAD pour des soins infirmiers, il est nécessaire d’avoir une prescription médicale, comme dans le cadre d’un recours aux SSIAD. Il faut également être âgé de plus de 60 ans ou être en situation de handicap.

Retenons également que la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement a introduit l’expérimentation de SPASAD dits « intégrés » visant à renforcer la coordination des acteurs et des outils au service du maintien à domicile. Ces SPASAD « de deuxième génération » proposeront un guichet unique, et donc un interlocuteur unique, pour apporter des réponses à l’ensemble des besoins, lesquels sont définis dans un projet individualisé d’aide globale. Un infirmier coordonnateur sera par ailleurs présent pour l’ensemble des soins et de l’accompagnement, ainsi que pour l’organisation d’actions de prévention.

Quelle est la différence entre les SSIAD et une HAD ?

Les équipes de l’Hospitalisation à Domicile (HAD) coordonnent l'ensemble de la prise en charge et organise le suivi médical tandis que les Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) assure la réalisation des seuls soins infirmiers. Dans ce cas, le médecin traitant reste le référent du patient.

Hélène Delmotte

Notre experte

Hélène Delmotte
  • Logo Linkedin

Journaliste spécialisée dans les champs de la santé, du social et du médico-social depuis 20 ans, auteure de plusieurs ouvrages, j'anime aussi régulièrement des tables rondes et des débats pour des institutions, des entreprises, des associations de patients et d'usagers.

Dernières actualités Soins et aide à domicile

Prendre soin des aidants, un nouveau chantier pour la Haute autorité de santé (HAS)

Prendre soin des aidants, un nouveau...

il y a 4 mois

La Haute autorité de santé (HAS) a publié le 5 juillet une note de cadrage s... [...]

Une campagne d’informations sur les aides pour bien vieillir à domicile

Une campagne d’informations sur...

il y a 4 mois

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) déploie, pour la ci... [...]

Aide à domicile : élargissement du crédit d’impôt instantané

Aide à domicile : élargissement...

il y a 5 mois

Le 14 juin 2022, le crédit d’impôt instantané est devenu effectif pour... [...]