Pour Lens, ou pour n’importe quelle ville de France, il existe pour certains cas cliniques, une alternative à l’hospitalisation, il s’agit de l’Hospitalisation à Domicile (HAD). Elle a les mêmes attributions qu’une hospitalisation à temps complet mais s’effectue au domicile du patient.

L’Hospitalisation à Domicile (HAD) de Lens répond aux aspirations grandissantes d’une majorité de ses habitants, à être soignés dans son environnement quotidien et sans être séparé de ses proches.

Toute personne habitant Lens peut bénéficier d’une Hospitalisation à Domicile (HAD), à condition que sa situation clinique le justifie.

Les conditions de son domicile à Lens sont également déterminantes pour savoir si un patient peut bénéficier d’une Hospitalisation à Domicile (HAD). Le cas échéant, le logement de la personne peut être adapté par l’Hospitalisation à Domicile (HAD), cette prestation faisant explicitement partie de ses missions.

Lens : Admission et choix d’une Hospitalisation à Domicile (HAD)

À Lens, un patient justifiant d’un état clinique certifié par son médecin traitant ou un médecin hospitalier peut recourir à une Hospitalisation à Domicile (HAD). Étant donné que ce dernier est le premier responsable de tous les soins et suivis médicaux administrés durant l’Hospitalisation à Domicile.

L’implantation d’une structure d’Hospitalisation à Domicile (HAD) sur un lieu bien déterminé doit recevoir l’aval de l’Agence Régionale de Santé (ARS). En effet, chaque ville, à l’instar de Lens possède son propre établissement, ceci afin de répondre à un souci de proximité.

Les circonstances qui peuvent survenir après une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Lens

Normalement, à la suite d’une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Lens, la plupart des patients retrouvent la guérison. Certains nécessitent juste un suivi moins lourd avec le recours aux Services de Soins Infirmiers à Domicile, par exemple.

Parfois, il existe des cas (environ 1 cas sur 5) où un patient en Hospitalisation à Domicile à Lens doit se faire hospitaliser, car son état de santé s’est détérioré et il ne serait plus possible de le maintenir à son domicile.

Dans moins de 10 % des cas, le patient succombe à sa maladie. En effet, 25 % des cas d’Hospitalisation à Domicile (HAD) à Lens sont surtout des soins palliatifs.

En savoir