L’Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz constitue une alternative pour un patient souhaitant éviter un séjour en milieu hospitalier. Cette structure est du même ordre qu’une hospitalisation, mais elle favorise plutôt le maintien à domicile pour que le patient ne se sente pas trop éloigné de ses proches et de son environnement habituel. À Metz, comme dans toutes les villes de France, un patient peut recourir à une Hospitalisation à Domicile si son état de santé ainsi que les conditions de son lieu de résidence répondent à toutes les conditions en vigueur. Toutefois, un aménagement spécifique peut avoir lieu au cas où le domicile de la personne sujette n’est pas adapté à l’apport des soins et des suivis médicaux.

Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz : Démarches pour une autorisation

Une demande d’Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz doit être approuvée par des directives territoriales déterminées par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Généralement, chaque commune dont Metz dispose d’un seul établissement autorisé à prodiguer une Hospitalisation à Domicile (HAD). De ce fait, le patient n’aura pas vraiment un large choix.

Le médecin traitant ou le médecin hospitalier est l’unique personne habilitée à délimiter si l’état d’un patient ainsi que son lieu de résidence lui permettent de recourir à une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz. Le médecin en question sera également le premier responsable de tous les soins médicaux administrés au patient.

Que pourra-t-il advenir suite à une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz ?

À la suite d’une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz, la majorité des patients seront bien rétablis. Certains auront encore besoin de quelques suivis, mais moins intensifs. Pour ce faire, recourir aux Services de Soins Infirmiers à Domicile constitue la suite de leurs traitements.

Pour seulement 1 cas sur 5, l’Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz pourra emmener à l’hospitalisation du patient, car il se trouve que son état de santé s’est dégradé et est devenu plus compliqué à gérer.

Comme les services en Hospitalisation à Domicile (HAD) à Metz concernent en partie des soins palliatifs (25 % des cas), les statistiques démontrent qu’un décès peut survenir suite à cette alternative (moins de 10% des cas).

En savoir