L’Hospitalisation à Domicile (HAD) à Paris 08 permet à un patient d’être soigné à son domicile. Elle se présente comme une alternative intéressante à l’hospitalisation dans certains cas cliniques. Comme partout en France, les missions assurées par la HAD se rapprochent étroitement de celles d’une hospitalisation. L’avantage d’une Hospitalisation à Domicile (HAD) pour un patient est la possibilité d’être soigné dans son environnement social et familial.

L’Hospitalisation à Domicile (HAD) est généralement accessible aux habitants de Paris 08. Pour en bénéficier, le domicile d’un patient doit répondre aux exigences sécuritaires et sanitaires d’une HAD. Pour ce faire, l’Hospitalisation à Domicile (HAD) de Paris 08 prend en charge l’aménagement du logement si besoin est.

Hospitalisation à Domicile (HAD) à Paris 08 : Organisation

Dans la ville de Paris 08, l’entité compétente pour agréer une structure d’Hospitalisation à Domicile (HAD) est l’Agence Régionale de Santé. En effet, une commune ne peut compter qu’un seul établissement recommandé.

À Paris 08, le recours à une Hospitalisation à Domicile (HAD) doit recevoir l’aval du médecin traitant du patient ou d’un médecin d’un centre hospitalier. Ce dernier sera par la suite le responsable du suivi et du bon déroulement de l’administration de tous les soins médicaux durant l’hospitalisation à domicile.

Que pourra-t-il advenir suite à une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Paris 08 ?

À la suite d’une Hospitalisation à Domicile (HAD) à Paris 08, la majorité des patients seront bien rétablis. Certains auront encore besoin de quelques suivis, mais moins intensifs. Pour ce faire, recourir aux Services de Soins Infirmiers à Domicile constitue la suite de leurs traitements.

Pour seulement 1 cas sur 5, l’Hospitalisation à Domicile (HAD) à Paris 08 pourra emmener à l’hospitalisation du patient, car il se trouve que son état de santé s’est dégradé et est devenu plus compliqué à gérer.

Comme les services en Hospitalisation à Domicile (HAD) à Paris 08 concernent en partie des soins palliatifs (25 % des cas), les statistiques démontrent qu’un décès peut survenir suite à cette alternative (moins de 10% des cas).

En savoir