Départements d'Outre-Mer

  • Guadeloupe (971)
  • Guyane Française (973)
  • La Réunion (974)
  • Martinique (972)
  • Mayotte (976)
  • Nouvelle Calédonie (988)
  • Polynésie Française (987)
  • Saint-Pierre et Miquelon (975)
  • Wallis et Futuna (986)

Provence-Alpes-Côte d'Azur - Corse

  • Alpes-de-Haute-Provence (04)
  • Alpes-Maritimes (06)
  • Bouches-du-Rhône (13)
  • Corse (20)
  • Hautes-Alpes (05)
  • Principauté de Monaco (MO)
  • Var (83)
  • Vaucluse (84)

Occitanie

  • Ariège (09)
  • Aude (11)
  • Aveyron (12)
  • Gard (30)
  • Gers (32)
  • Haute-Garonne (31)
  • Hautes-Pyrénées (65)
  • Hérault (34)
  • Lot (46)
  • Lozère (48)
  • Pyrénées-Orientales (66)
  • Tarn (81)
  • Tarn-et-Garonne (82)

Pays-de-la-Loire

  • Loire-Atlantique (44)
  • Maine-et-Loire (49)
  • Mayenne (53)
  • Sarthe (72)
  • Vendée (85)

Bretagne

  • Côtes-d'Armor (22)
  • Finistère (29)
  • Ille-et-Vilaine (35)
  • Morbihan (56)

Normandie

  • Calvados (14)
  • Eure (27)
  • Manche (50)
  • Orne (61)
  • Seine-Maritime (76)

Nouvelle-Aquitaine

  • Charente (16)
  • Charente-Maritime (17)
  • Corrèze (19)
  • Creuse (23)
  • Deux-Sèvres (79)
  • Dordogne (24)
  • Gironde (33)
  • Haute-Vienne (87)
  • Landes (40)
  • Lot-et-Garonne (47)
  • Pyrénées-Atlantiques (64)
  • Vienne (86)

Auvergne - Rhône-Alpes

  • Ain (01)
  • Allier (03)
  • Ardèche (07)
  • Cantal (15)
  • Drôme (26)
  • Haute-Loire (43)
  • Haute-Savoie (74)
  • Isère (38)
  • Loire (42)
  • Puy-de-Dôme (63)
  • Rhône (69)
  • Savoie (73)

Centre-Val de Loire

  • Cher (18)
  • Eure-et-Loir (28)
  • Indre (36)
  • Indre-et-Loire (37)
  • Loir-et-Cher (41)
  • Loiret (45)

Bourgogne - Franche-Comté

  • Côte-d'Or (21)
  • Doubs (25)
  • Haute-Saône (70)
  • Jura (39)
  • Nièvre (58)
  • Saône-et-Loire (71)
  • Territoire-de-Belfort (90)
  • Yonne (89)

Ile-de-France

  • Essonne (91)
  • Hauts-de-Seine (92)
  • Paris (75)
  • Seine-et-Marne (77)
  • Seine-Saint-Denis (93)
  • Val-d'Oise (95)
  • Val-de-Marne (94)
  • Yvelines (78)

Hauts-de-France

  • Aisne (02)
  • Nord (59)
  • Oise (60)
  • Pas-de-Calais (62)
  • Somme (80)

Grand Est

  • Ardennes (08)
  • Aube (10)
  • Bas-Rhin (67)
  • Haut-Rhin (68)
  • Haute-Marne (52)
  • Marne (51)
  • Meurthe-et-Moselle (54)
  • Meuse (55)
  • Moselle (57)
  • Vosges (88)

Belgique

Quel type de maison de retraite choisir ?

« Maison de retraite » est une expression générique qui recouvre une très grande diversité d’établissements d’accueil des personnes âgées qui se distinguent principalement selon le type de prestations qu’ils proposent et le profil des résidents qu’ils reçoivent.

Si la personne âgée est dépendante dans les gestes de la vie quotidienne et a besoin de soins médicaux fréquents, la maison de retraite la plus adaptée sera celle de type EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personne Agée Dépendante). Ce statut créé en 2002 correspond à des maisons de retraite « médicalisées ». Les EPHAD offrent un suivi médical renforcé (médecin coordonnateur, personnel infirmier important) et une prise en charge de personnes âgées en perte partielle, voire totale d’autonomie. On compte environ 7 500 EHPAD en France et ils représentent les deux tiers des maisons de retraite.

En savoir

Maisons de retraite dans les régions

Auvergne - Rhône-Alpes (1433 établissements)

Bourgogne - Franche-Comté (579 établissements)

Bretagne (711 établissements)

Centre-Val de Loire (471 établissements)

Départements d'Outre-Mer (85 établissements)

Grand Est (973 établissements)

Hauts-de-France (946 établissements)

Ile-de-France (1340 établissements)

Normandie (699 établissements)

Nouvelle-Aquitaine (1347 établissements)

Occitanie (1096 établissements)

Pays-de-la-Loire (863 établissements)

Provence-Alpes-Côte d'Azur - Corse (856 établissements)

Belgique (48 établissements)

En savoir

Au contraire, si le futur résident a conservé toute son autonomie et n’a pour but que de rejoindre une structure collective pour rompre sa solitude et bénéficier de services pour rendre sa vie au quotidien plus agréable, il optera pour une maison de retraite de type Résidence séniors ou Résidence autonomie, qui sont très proches. La Résidence Séniors s’apparente plus à un habitat collectif « normal » qui accueille des personnes âgées « plus jeunes », à partir de 70 ans (contre 85 ans en moyenne pour les EHPAD et Maison de retraite), et qui reconstitue dans de petits appartements l’environnement auquel elles sont habituées, ce qui leur donne la possibilité de les aménager avec leurs propres meubles. La Résidences séniors propose également un ensemble de services pour rendre la vie au quotidien plus agréable (repas, blanchisserie, salle d’activité,…) et assurer la sécurité de ses résidents (conciergerie 24/24, télésurveillance,…).

Enfin, en cas d’état de santé précaire nécessitant des soins fréquents, il sera nécessaire de recourir aux services d’une maison de retraite de type USLD  (Unité de Séjours de Longue Durée) qui se rapproche plus d’une organisation hospitalière. Les USLD accueillent des personnes âgées qui nécessitent un suivi et des actes médicaux en permanence (prescription, examens, soins, …).

Comment s’inscrire dans une maison de retraite ?

Une fois le choix d’une maison de retraite effectué, voici les démarches qu’il vous faut entreprendre et les précautions à prendre pour vous y inscrire.

En premier lieu, il vous faudra établir un dossier administratif pour la maison de retraite comportant l’ensemble des pièces justificatives de l’identité de la personne à inscrire, de ses revenus, de sa couverture médicale et sociale et des aides sociales dont elle pourrait éventuellement bénéficier.

En second lieu, il faudra le compléter d’un dossier médical instruit par son médecin traitant, établissant un bilan de santé complet et mentionnant ses antécédents médicaux ainsi que son degré de dépendance (classification GIR). Ce dernier point est particulièrement important pour déterminer quel type de maison de retraite sera le mieux adapté à sa situation.

De quels types d’aide peut-on bénéficier pour financer un séjour en maison de retraite ?

Les tarifs des maisons de retraite sont relativement élevés et dépassent généralement le niveau moyen des pensions de retraite. Pour financer son séjour en maison de retraite, le futur résident peut faire appel aux aides suivantes.

L’APA (Aide Personnalisée à l’Autonomie) est à demander aux Conseils Généraux. Son montant dépend des revenus du résident de la maison de retraite.

L’Aide Personnalisée au Logement (APL), ne concerne que les résidents d’une maison de retraite « conventionnée » et son niveau dépend également de ses revenus. La demande est à faire auprès de la Caisse d’Allocation Familiale.

Pour les résidents de maison de retraite les plus démunis, il est possible de percevoir une Aide Sociale auprès du Conseil Général.

Des Aides fiscales sont également disponibles sous forme d’exonération partielle d’impôt sur le revenu pour les résidents de maisons de retraite ou pour leur famille participant à leur financement.

Pour votre inscription en maison de retraite, mais aussi pour le choix et le financement de votre séjour, l’Annuaire Sanitaire et Social vous apporte toute l’information nécessaire.

Quelle prise en charge pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ?

En cas de maladie d'Alzheimer, il peut arriver qu'il ne soit plus possible de prendre en charge correctement la personne à domicile. Parce que cela devient beaucoup trop lourd pour l'aidant et que ce n'est plus gérable, même avec des aides à domicile.

Lorsque le maintien à domicile n'est plus possible, l'alternative réside alors dans la maison de retraite prenant en charge la maladie d'Alzheimer.

Bien qu'il y ait souvent un peu de culpabilité de la part des proches à l'idée de mettre le malade dans un EHPAD, cette décision a un aspect plutôt positif pour le malade dans la mesure où il sera mieux pris en charge dans un Etablissement d'hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

Pour faciliter votre recherche concernant des maisons de retraite Alzheimer, l’Annuaire Sanitaire et Social vous propose aujourd’hui une liste comprenant plus de 3000 établissements de santé s'occupant des malades d’Alzheimer. Nous vous invitons à sélectionner la région correspondant à votre recherche sur la carte et à étudier les propositions de maisons de retraite pouvant accueillir les malades d’Alzheimer.

Qu’est-ce qu’une Maison de retraite médicalisée ?

Une Maison de retraite médicalisée est un établissement d’hébergement pour personnes âgées relativement dépendantes et dont l’état de santé nécessite un suivi médical régulier.

Concernant le niveau de dépendance de la personne âgée accueillie en Maison de retraite médicalisée, il se mesure à l’aide de l’indice GIR qui évalue l’autonomie moyenne dans les gestes quotidiens de la vie : s’habiller, se laver, s’alimenter, se déplacer, etc. La Maison de retraite médicalisée mettra alors à la disposition de ses résidents des membres du personnel qualifiés et en nombre suffisant pour les prendre en charge et les assister.

Pour le suivi médical, la Maison de retraite médicalisée dispose d’un personnel de soins hautement qualifié. Il comprend en premier lieu un médecin coordonnateur qui supervise les soins dispensés et fait le lien avec les médecins traitants de chacun des résidents. En second lieu, l’effectif des infirmières est assez conséquent pour prendre en charge des pathologies lourdes comme la maladie d’Alzheimer.

Une Maison de retraite médicalisée se distingue très peu d’un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). En fait, depuis leur création par la loi de 2002, les EHPAD se sont substitués progressivement aux maisons de retraite médicalisées, en reprenant leurs principales prérogatives.

Après plus de 18 ans d’application de cette réforme de la prise en charge des personnes âgées, on peut même dire que la Maison de retraite médicalisée a presque complétement disparu au profit de l’EHPAD.

Présentation des maisons de retraite publiques, privées ou associatives

Les maisons de retraite publiques dépendent du secteur hospitalier, de la commune ou du département. Elles peuvent être médicalisées, conventionnées, et/ou spécialisées Alzheimer. Elles représentent près de la moitié de la totalité des maisons de retraite

Elles peuvent également être indépendantes du secteur public. Ce sont dès lors des maisons de retraite privées, à vocation commerciale ou associative. Dans le premier cas, elles sont la propriété d’entreprises privées qui en assurent également la gestion. Dans le second cas, elles sont contrôlées par des fondations, des mutuelles ou des associations et leur tarif sont généralement moins élevés que pour les établissements commerciaux. Ces deux catégories représentent chacune un quart des maisons de retraite situées en France.

Hébergement permanent ou temporaire ?

La majorité des maisons de retraite publiques, privées ou associatives peuvent accueillir des résidents 24h sur 24, 7 jours sur 7. Il s’agit dès lors d’un hébergement permanent et la très grande majorité des résidents sont accueillis en maison de retraite selon cette formule.

Certaines maisons de retraite proposent également la possibilité d'accueillir les personnes pendant un temps limité. C'est ce que l'on appelle l’hébergement temporaire. Cette formule est particulièrement adaptée lorsque les aidants d’une personne âgée souhaitent profiter d’un temps de répit.

Cette formule ne doit pas être confondue avec l’« accueil de jour » qui concerne les personnes atteintes de maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Dans ce cas, celles-ci peuvent être accueillies en journée et retournent à leur domicile en fin de journée.

Comment trouver une maison de retraite en France ?

Pour vous éviter de longues et fastidieuses recherches et vous permettre de faire une première sélection, nous mettons à votre disposition notre annuaire des Maisons de retraite. Il est accessible par région, département ou par ville.

En effet, le premier critère dans le choix d’une maison de retraite est généralement la distance séparant le résident de sa famille. La localisation géographique est primordiale.

En un clic, vous accédez à une liste vous proposant des maisons de retraite dans votre région. Nous vous donnons accès à leurs coordonnées complètes et le plus souvent possible à une fiche descriptive pour chaque établissement.

Un autre critère essentiel est la disponibilité de places. Le nombre de places en maisons de retraite étant limité, ceci constitue une contrainte importante dans votre recherche à laquelle nous tentons de donner une réponse lorsque les établissements nous communiquent cette information importante.

Enfin, les prix à la journée qui dépendent du niveau de dépendance de la personne âgée (déterminé rigoureusement par la grille GIR) sont aussi essentiels pour établir le choix d’un établissement. Nous essayons au maximum de renseigner les fiches avec cette information ou bien en indiquant une fourchette de prix au mois.

Vous disposez ainsi de l’ensemble des informations nécessaires sur les maisons de retraite que vous avez présélectionnées pour éclairer et opérer votre choix définitif de l’établissement le mieux adapté à vos besoins et à ceux de la personne âgée à accueillir.

Une garantie professionnelle pour toutes les informations de l’annuaire des maisons de retraite

Nous prenons un soin particulier pour garantir la qualité des informations de notre annuaire des maisons de retraite. Nous avons pour cela établi des relations de longue date avec les autorités de tutelle du secteur que sont les ARS (Agence régionale de Santé)  et les Conseils Départementaux qui nous apportent leur soutien pour le mettre à jour.

De surcroît, nous disposons d’une équipe de 20 délégués régionaux dont la mission est de mettre à jour et de compléter les informations figurant dans l’annuaire des maisons de retraite en menant les enquêtes de terrain nécessaires.

En complément de ces recherches locales, nous envoyons chaque année un questionnaire par voie d’e-mail à tous les établissements figurant dans l’annuaire des maisons de retraite et nous procédons à des enquêtes de recensement par téléphone, pour mettre à jour et enrichir leurs informations.

Nous complétons ainsi les informations sur les maisons de retraite de l’annuaire en renseignant leur capacité d’accueil, les prestations de service qu’elles proposent, leur accessibilité, la présentation de leur équipe médicale… et beaucoup d’autres informations pratiques et utiles.

Qu’est-ce qui différencie Maison de retraite, EHPAD et Résidences séniors ou autonomie ?

En premier lieu, il faut remarquer que plus de 90% des établissements d’accueil des personnes âgées appartiennent en France à l’une de ces 3 catégories : Maison de retraite, EHPAD, Résidences séniors ou autonomie.

Le choix entre ces différentes formules d’hébergement devra se faire selon le degré d’autonomie du futur résident et son besoin plus ou moins marqué en soins médicaux.

En effet les services d’assistance et le personnel médical disponibles varient grandement selon qu’il s’agit d’une Maison de retraite, d’un EHPAD ou de Résidences séniors ou autonomie.

Les plus de l’EHPAD par rapport à la Maison de retraite ou les Résidences séniors ou autonomie

L’EHPAD se distingue de la Maison de retraite et de la Résidence séniors dans la mesure où ce type d’établissement peut prendre en charge des personnes âgées totalement dépendantes et affectées par de graves pathologies comme la maladie d’Alzheimer.

Le personnel médical de l’EHPAD est donc renforcé avec la présence d’un médecin coordonnateur et de nombreuses infirmières ce qui n’est pas le cas dans une Maison de retraite ou dans un Foyer logement.

L’EHPAD est également connu sous le nom de Maison de retraite médicalisée, ce qui établit bien sa distinction avec une Maison de retraite « classique » et une Résidence séniors.